Levain liquide : Comment le nourrir…et quand l’utiliser ?

Bonjour à toutes et à tous,

Mise à jour de mon article publié en 2008 avec de nouvelles photos…

Je vous donne la méthode pour nourrir Pépère Gaston (le nom de mon levain), trouvée sur le net et dans les bouquins que j’ai.

Prêt

Ah ? Vous ne savez pas ??? Hé bien voilà : D’après la coutume sur les forums, il faut donner un nom à son levain, à sa naissance (c’est rigolo n’est-ce pas ?). Pour vous dire la vérité, c’est le premier « nom » qui m’est venu à l’esprit…oui , je sais, vous allez dire que ce n’est pas très recherché, je suis d’accord avec vous. ..mais pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple, hein ???

Alfred, Barbabulle,  Börk, Oscar et Popeye étant déjà utilisé par des copines thermomixeuses pour leur levain, il ne me restait plus que « Pépère »….

Je rigole bien sûr ! hi hi hi !!!  Bref, passons, je continue…

Je vous explique ma méthode

Quand je sais que je vais faire un pain au levain, je sors mon bocal la veille, afin qu’il soit à température ambiante, le lendemain.

Pour mon exemple, j’ai un levain-chef de 100 g** dans mon bocal.

Le matin, je mélange bien mon levain-chef qui est resté bien sagement dans son bocal…pour le ré-oxygéner puis…

…dans un saladier, je fais le rafraîchi (même poids que le levain-chef resté dans le bocal) :

50 g de farine T65 + 50 g d’eau à mélanger au fouet =  ce qui donne 100 g de rafraîchi.

Je mélange le rafraîchi obtenu au levain-chef.
Photo ci-dessous.

Rafraîchi et levain-chef Voilà, mon levain est nourri !

Je reverse le tout (200 g) dans le bocal en verre bien nettoyé.
Je le referme d’un film étirable perçé de quelques petits trous.
Je fais un petit repère avec une flèche.
Photo ci-dessous.

Levain nourriQuelques heures plus tard, à température ambiante*, mon levain a fermenté,
il fait des bulles et a augmenté de volume -voir la flèche de départ-
Photos ci-dessous.

Levain nourri 8 h 12 hLe volume a encore augmenté…

 Vue de coupe

dessusQuand il n’augmente plus et qu’il commence à redescendre, il est prêt à être utilisé !
Photo ci-dessous.

Il redescendJe peux alors prélever la quantité de levain qu’il me faut pour faire un pain !!!

Ensuite, lorsque je me suis servie de Pépère, je referme le bocal (il reste du levain chef) et hop je le mets dans le bac à légumes de mon frigo pour qu’il fasse un petit somme…jusqu’à la prochaine manip, la même que précédemment.

BONNE BOULANGE !

——————————————————————————————-

Remarque :
Avant, je le gardais dans une boîte en plastique mais j’ai lu sur le forum de Supertoinette que c’était mieux dans un bocal en verre, alors, je fais d’même !!!

Fastoche non ??? Vous trouverez d’autres infos dans les commentaires ci-dessous !!!

*Il bullera + vite si la température ambiante de votre pièce est confortable : minimum 20°C.
**Si vous n’avez que 50 g de levain-chef, le rafraîchi sera de 50 g (25 g de farine + 25 g d’eau).

 


Pains & viennoiseries
8 commentaires sur “Levain liquide : Comment le nourrir…et quand l’utiliser ?
  1. A température ambiante, c’est juste après le rafraîchi que je ne ferme pas complètement le bocal afin que la fermentation soit + rapide.

    Après utilisation, je le ferme et l’entrepose dans le frigo, dans le bac à légumes. La fermentation ralentie et il s’endort, ce qui est tout à fait normal….A la sortie du frigo, je le réveille à température ambiante pendant 1 h ou 2, avant de m’en servir….et le cycle continue…

    Je ne le mets pas systématiquement au frigo.

    Là, en ce moment, il est dans la cuisine, à température ambiante, couvercle fermé depuis avant-hier soir (dernière utilisation) et je m’aperçois qu’il a faim car de l’eau s’est formée à la surface. [G]Attention : il ne faut surtout pas jeter l’eau,[/G] il faut tout remuer avant de le rafraîchir, pour pouvoir s’en servir quelques heures plus tard, lorsqu’il aura bien fermenté de nouveau (bulles à la surface).

    En fait, on fait comme on veut : on peut le ranger au frigo (couvercle fermé) ou le laisser à température ambiante…au choix. Moi, je fais les deux, mon Capitaine ! [mdr]

    Quand on connaît bien son levain, on adapte la méthode qu’il faut pour qu’il soit en bonne forme, d’après la « tête » qu’il fait.

    A très bientôt et surtout, bonne boulange ! [Papy]

  2. ah bin ça c’est top de chez top !!
    Parce que même avec le bouquin en ayant passé du temps à l’éplucher qu’est ce que j’m’en pose des questions !![Help]
    Mais là tu vois avec ton autre message juste avant c’est parfait !!
    Je vais pouvoir faire dans le « précis » parce que jusque là c’était plus ou moins du pifomètre [:s][heuu hum][Bouee]

    bises et merciii Ottokiii
    PS : merci Barbabulle va bien []

Laissez donc un p'tit mot !

%d blogueurs aiment cette page :