Caffè Cataldi : Visite chez Stéphane, torréfacteur artisanal en Bretagne

Je suis vraiment très heureuse car j’ai pu, juste à la fin de mes vacances, rencontrer Stéphane Cataldi, chez lui, en Bretagne, à Louargat. J’ai été super bien accueillie et on a parlé « café » tout l’temps, tiens, comme c’est bizarre…!!!

Souvenez-vous, avant que je parte, j’avais publié un article le concernant.

Voici quelques photos prises pendant ma visite, photos qu’il m’a gentiment autorisé à publier…

Tout d’abord, voici les sacs de grains verts entreposés au-dessus de son labo…On y trouve plus de 20 origines !

Sacs

Ci-dessous, il est entrain de régler son torréfacteur pour torréfier le café que je lui ai commandé, en arrivant. Il y a 650 g de grains verts dans la machine. Il peut torréfier jusqu’à 1,200 kg de café par 20 min.

Probat

Et là, Stéphane regarde où en est le degré de torréfaction des grains, pendant la « cuisson » qui dure de  15 à 20 min, entre 180° et 190°C…..en fonction du café choisi. J’espère avoir bien appris ma leçon….hi hi hi ! 


Ca y est, les grains sont torréfiés. Ne reste plus qu’à les mettre bien à plat pour qu’ils refroidissent grâce à une ventilation située sous le contenant. Le refroidissement ne dure que quelques minutes…..avant ensachage sous vide d’air.


Il faut attendre 48 h après torréfaction pour pouvoir déguster d’excellents expressi. Pourquoi ?

Tout simplement parce que les grains de café se chargent de gaz carbonique pendant la cuisson. Si vous les utilisez de suite après torréfaction, votre expresso sera bizarre. Cela vient en grande partie du CO2, qui excite les papilles gustatives. Voilà pourquoi il est préférable d’attendre 48 h avant de déguster un expresso qui sera alors parfait.

Ci-dessous, mes lingots d’or sont prêts, avec une torréfaction toute fraîche, de retour à la maison. J’avais commandé Un « Brésil », un « Ethiopie » et un « Colombie ».

Or_noir2

J’espère que cette petite visite Chez Stéphane vous a plu et que, comme moi, vous aurez appris tout plein de choses intéressantes.

Ses différents conditionnements :
Moulu Moka, moulu filtre, moulu espresso, grains verts, grains torréfiés, moulu Piston, moulu Turc. En 250 g, 500 g ou 1 kilo.

Merci Stéphane ! Continues à me régaler ainsi que tous les accrocs à la caféïne, comme moi !

A bientôt pour une prochaine commande ici !
Sa page Facebook est ici !


GAGNANT DU CONCOURS

DE MEILLEUR TORREFACTEUR DE FRANCE 2010

(12 et 13 septembre 2010)

 


Monde du café & boissons fruitées
7 commentaires sur “Caffè Cataldi : Visite chez Stéphane, torréfacteur artisanal en Bretagne
  1. Merci Manu !
    Oui, Stéphane est un torréfacteur comme il n’y en a plus beaucoup de par sa façon de travailler, je veux surtout insister sur le fait qu’il torréfie à la commande, ce qui est TRES appréciable (y’en a-t-il un autre qui fait ça, en France, j’en doute fortement !). J’espère qu’il ne lit pas, il va encore « dire » que j’en fais trop…Aïe ! Non, pas tapé, Stéphane, pas tapé ! [Ordi casser]

    Manu, je suis sûre que tu travailleras aussi bien que lui….Il faut beaucoup de persévérance pour trouver les bons grains avec les bons grades, à mon avis….

    Alors, comme ça, tu vas toi aussi, torréfier ton café ? Mais où ? A côté de ton coffee-shop ??? Que j’aimerais être là, le jour de son ouverture…!!!

    A bientôt et bons kawas !

  2. Mmhhhh

    Jusqu’a aujourd’hui Monsieur Cataldi, est mon fournisseur préféré.
    je sais que son café, est fais avec passion.
    Même si certaine personne prône leurs 50ans d’artisan torréfacteur, il reste pour la plupart du temps un café insipide avec une torréfaction à la vla vite.

    Pour avoir été accueilli 2 jours dans ca petite famille, je sais que M Cataldi est un Vrai maitre torréfacteur.
    il sélectionne vraiment son grain vert avec tact, et suis vraiment de très prêt tous les cafés de terroir .

    un grand bravo…
    je vais m’inspirer de son travail pour être j’espère également un torréfacteur de sa trempe.[heuu hum]

Laissez donc un p'tit mot !

%d blogueurs aiment cette page :